L'amphithéâtre de Martigny

Martigny

Dans son récit, Sigéric ne fait pas mention de Martigny. Au Moyen-Age, l'ancienne cité romaine bâtie vers l'an 40 de notre ère, au pied du versant nord du Grand St-Bernard, n'est qu'un ensemble de villages. De Charrat à Trient, ils constituent le Grand-Martigny. Les deux principaux, la Combe puis le Bourg, sont les résidences des vidomnes. Depuis le château de Saint-Jean qui les domine, il est aisé de contrôler les routes de l'Entremont et de la Forclaz.

Au XIIIe siècle, sous les Savoie, le site de St-Jean est abandonné, Pierre II fait bâtir le château de La Bâtiaz. Le commerce se développe, on aménage des soustes – bâtiments servant au dépôt des marchandises en transit – et réglemente le transport de celles-ci. La souste de la route du Simplon se situe à la Ville, celle du Grand-St-Bernard au Bourg, village principal du Grand-Martigny. Cette situation perdure jusqu'au XIXe siècle.