De l'artère vitale de la République de Berne à l'itinéraire culturel

«On peut renoncer à l'or, mais pas au sel.» Ces paroles de l'érudit romain Cassiodore (500–580 après J.-C.) sont encore d'actualité, même si le sel a perdu son caractère précieux d'antan.

Autrefois, c'était principalement les Salines de Franche-Comté qui fournissaient cette précieuse denrée à la République de Berne. Pour les Bernois, la route du sel de Salins-les-Bains était une route commerciale importante, non seulement pour l'approvisionnement de base, mais aussi pour renflouer les caisses de l'Etat.

La situation ne se modifia que vers 1830 lorsque la saline de Riburg sur le Rhin fut découverte et systématiquement exploitée après la fondation des Salines rhénanes suisses réunies. Par la suite, la longue dépendance aux produits étrangers put être diminuée et ainsi les importations furent radicalement réduites.

Des itinéraires très divers par voie terrestre et fluviale, de nombreuses possibilités de tracés ainsi que de multiples éléments architecturaux remarquables caractérisent la route du sel de Franche-Comté. Découvrez ces tracés de la ViaSalina, l'itinéraire culturel qui fait revivre l'histoire du commerce du sel bernois.




Aktuelles Datum: 15.12.2017 13:08
Vous trouvez cette page sous:
http://www.kulturwege-schweiz.ch/fr/itineraires-via/viasalina/histoire.html