Le canal souterrain des salines de Salins-les-Bains

La Saline Royale d'Arc-et-Senans

Les salines de Franche-Comté

Jusqu'à l'exploitation commerciale des salines du Rhin vers le milieu du 19e siècle, la Confédération était presque entièrement dépendante des livraisons de sel de l'étranger. La seule saline nationale digne de ce nom était celle de Bex VD, qui fut exploitée à grande échelle dès le 17e siècle. Toutefois cette dernière ne couvrit jamais plus que les besoins régionaux. A l'instar des autres régions de la Confédération, Berne devait aussi importer le sel et était donc livrée aux spéculations politiques et économiques des producteurs. La République de Berne achetait la plus grande partie de son sel à Salins-les-Bains et par la suite à Arc-et-Senans dans le duché libre de Bourgogne de l'époque. La pureté et la blancheur particulière du sel de ces salines le rendaient très apprécié de la clientèle.

Salins-les-Bains

L'histoire des salines de Salins-les-Bains remonte probablement déjà à l'époque des Gallo-romains. Ce peuple produisait de la viande salée connue jusqu'à Rome, paraît-il. Des documents écrits prouvent que le sel était exploité dès le 6e siècle, mais on ne peut réellement parler d'une industrie qu'à partir des 12e–13e siècles. Au 18e siècle, l'extraction du sel de la saumure fut déplacée à Arc-et-Senans à quelques kilomètres au nord. Cette mesure fut prise en raison de l'épuisement des forêts de la région de Salins-les-Bains qui avaient été exploitées pendant des siècles pour la fabrication de charbon de bois. Il fallut dès lors amener la saumure jusqu'à la nouvelle unité de production à l'aide d'une conduite de tuyaux en bois de plus de 20 kilomètres de long. Depuis 2009, les salines de Salins-les-Bains sont classées sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Arc-et-Senans

Arc-et-Senans fut construit sur mandat du roi Louis XV et d'après les plans de Claude Nicolas Ledoux. Le but de cet architecte visionnaire était de créer une ville idéale dont l'activité économique centrale serait la production du sel. Lorsqu'il fonda ce nouvel établissement, il prononça ces paroles: «Il est plus simple de faire voyager l'eau que de déplacer toute une forêt à travers la région». A proximité immédiate d'Arc-et-Senans s'étend l'immense forêt de la Chaux. La Saline royale d'Arc-et-Senans fut mise en fonction en 1779 et définitivement abandonnée en 1895. Depuis 1982, la Saline est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.